Je quitte le Café Numérique de Charleroi

Bonjour à tous et toute,

Ceci est une explication pour mon départ, afin d’éviter tout malentendu ou toute déformation de mes propos.

Suite à différents événements survenus au Café Numérique de Charleroi, J’ai décidé de quitter le navire, non pas par lâcheté mais par divergences d’opinions et de choix.

Je m’explique.

Au début, nous avons travaillé à 3 de concert et nous avions décidé également de laisser notre collègue (avec son accord) se débrouiller dans l’organisation mais en restant en appui (technique, moral, …) juste au cas où. Nous nous sommes donc attribués les fonctions de co-organisateurs du Café Numérique et notre collègue devenait, dès lors, Organisateur.

Pour ma part, je suis déçu de l’apparition d’un mail, signifiant l’amateurisme de l’organisation de nos événements.

Pour l’organisation en elle-même, il est vrai, on ne va pas le nier, qu’il y a eu des grosses failles dans les communications (autant physique, qu’électronique) entre tous les partenaires.

J’ai été surpris des personnes qui sont  apparus dans l’organisation des événements.

Je rappelle qu’au début, le Café Numérique Charleroi était représenté par Adrien, David et moi-même (une belle équipe avec des points forts et faibles). Puis le partenariat avec l’Eden (un magnifique lieu à Charleroi) s’est réalisé. Enfin, la communication avec Technofutur Tic (que je remercie pour leur soutien).

Jusque là pas de problème.

Les problèmes commencent maintenant. Je n’ai jamais été présenté à certaines personnes à qui des rôles ont été attribués sans concertation. Un Maître de cérémonie à été également attribué. Je ne suis pas contre le fait de faire intervenir des personnes mais le problème est que je n’ai pas été prévenu.

Je pense que dans le groupe de départ, nous avions assez de talents pour tout animer sans problème (Trouver d’autres personnes pour nous remplacer n’était pas, je pense, le but du Café Numérique de Charleroi). Je ne suis pas contre les différentes communications dans les différents réseaux (la communication est très importante pour un événement réussi) mais par le choix des attributions des rôles qui ont été fait sans notre concertation (à Adrien et moi-même), aucune réunion n’a été demandée.

Lorsque j’ai reçu le mail de « plainte d’amateurisme », j’ai été surpris par la réaction et après avoir relu plusieurs fois ce mail. J’ai pu relever le fil des mails et enfin comprendre la réaction.

Je la comprends. Des changements de programmes, de dates, des organisations légères, le manque de participants à une semaine d’un événement sont les causes de ce mail. J’en fus le premier étonné, mais maintenant j’ai un ras-le-bol généralisé de tous ces projets qui tombent à l’eau à cause de l’amateurisme, surtout à Charleroi, ville que l’on essaie de revaloriser.

De plus je m’aperçois, que le Café Numérique de Charleroi tend vraiment vers des présentations d’associations, entreprises, cela devient vraiment commercial. Je ne pense pas que le but est atteint comme cela. Il est vrai que je défends les logiciels libres, mais là tout cela devient trop « capitaliste ».

Voici donc mes raisons pour lesquelles, je décide de quitter le Café Numérique de Charleroi et de m’investir dans des projets pérennes, libres, et sans entourloupes.

Longue vie tout de même au Café Numérique de Charleroi,

4 commentaires sur « Je quitte le Café Numérique de Charleroi »

  1. C’est vraiment dommage, et je suis profondément attristée de votre départ!!

    J’aime le Café Numérique de Charleroi, parce que c’est un lieu où l’on peut discuter, échanger des infos et voir ses copains geeks carolos. Le thème est plus qu’un prétexte pour se rencontrer qu’une véritable conférence.
    Les membres participent, donnent leurs points de vue et partagent leurs expériences. Tout le monde est le bien bienvenue, du hardcore gamer à l’infographiste en passant par les Girleek ou les développeurs 🙂

    J’apprécie également le fait que l’on y fasse la promotion des logiciels libres!

    J’aime

  2. Je suis vraiment triste d’apprendre ca et tres étonnée de le lire. Ma première réaction a été « ce n’est pas possible ».
    Viendra tu encore et Sonia ? et David reste alors ?
    Ce ne sera plus pareille sans vous !!
    snif

    J’aime

  3. Comme Lydia, j’ai été étonnée de lire ton billet et d’apprendre vos départs. Pour moi, l’important, c’était de se retrouver entre geeks, pas de commencer à faire des conférences par-ci par-là. Une fois de temps en temps oui mais par exemple, c’était chouette d’avoir un jeune studio de jeux vidéo ou de faire une réunion au Nirvana sur les gadgets :). Pour moi, le café n’était pas organisé avec amateurisme, au contraire, vous vous êtes toujours débrouillés pour trouver un lieu et nous accueillir dans une bonne ambiance. Vous avez toujours su faire du Café un événement au sein duquel je me sentais bien.

    Rassurez-moi: vous venez toujours? Sinon, le Café serait bien triste et si le noyau d’habitués s’effrite, je n’ai plus aucune raison d’y aller – je venais pour les gens, pas nécessairement pour la thématique: j’attends toujours la réaction d’Adrien avec la Wii U Zombie (chaque fois qu’on en parle, je pense à lui :)).

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :